FAQ

Réponse

Il arrive que la cohabitation se passe mal pour plusieurs raisons. Souvent elle est liée à une mauvaise communication, l’échange est difficile à cause de la barrière de la langue. S’exprimer dans une langue qui n’est pas la sienne est compliqué, surtout lorsqu’on ne la maîtrise pas. Ce qui a tendance à engendrer une mauvaise compréhension. Il est donc préférable de ne pas prendre au pied de la lettre ce qui est dit dans une autre langue, on peut souvent mal interpréter les propos de la personne et des tensions peuvent apparaitre. 


Par ailleurs il ne faut pas oublier que les Ukrainiens que vous hébergez on fuit leur pays en guerre, pour venir se réfugier chez vous. Ils ne sont donc pas dans un état d’esprit serein, ce qui est compréhensible. Cet état de stress peut se faire ressentir par leur parole ou leurs actions, il leur faudra du temps pour se sentir à l’aise et détendu. Donnez leur donc un peu de temps. Faites les se sentir à l’aise et laissez la porte ouverte à la discussion lorsqu’ils seront prêts. 


Dernier point, la différence de culture. En France et au Luxembourg nous avons tendance à souvent dire merci ce qui ne se fait pas dans les pays slaves. Ce n’est par manque de politesse ou de tact qu’ils ne vous remercient pas à chaque fois que vous faites quelque chose pour eux ou que vous leur donnez quelque chose. C’est uniquement car culturellement parlant, il n’est pas nécessaire pour eux de remercier à chaque fois.

Si des problèmes subsistent et que vous souhaitez de l’aide vous pouvez nous contacter. Powerlab mettra à votre disposition un médiateur (Ukrainien) qui interviendra pour résoudre le problème.


Réponse

Vous intéressez à ce qu'ils mangent est une très bonne chose, vous souhaitez sans doute leur faire plaisir en cuisinant des plats qu'ils connaissent pour qu'ils se sentent un peu comme à la maison.

Les Ukrainiens en général mangent tous les mêmes aliments que les autres européens - viandes, poissons, poulet, oeufs, légumes, fruits, céréales, pain, fromage, charcuterie, etc. Là ou la différence peut se faire ressentir, c'est dans les habitudes alimentaires. En effet, la plupart des Ukrainiens préfèrent prendre un petit déjeuner salé et copieux, et non pas sucré. Et en ce qui concerne le repas du soir, la plupart ont pour habitude de dîner tôt, avant 19h.